A quelques encablures…

Posté le 28 May 2008 @ 21:50

(From Venus)

Que notre langue est belle! “Encâblure” = ancienne mesure de longueur, d’environ 200 mètres ; peut s’écrire avec ou sans le circonflexe sur le “a”. Précision avec Wikipédia : (…) ” Il y a plusieurs définitions de l’encablure :

  • 1/10 du mille marin, soit 185,2 mètres ; image
  • 100 brasses, soit 182,8 mètres ;
  • dans la Royal Navy, 608 pieds, soit 185,3 mètres ;
  • dans l’US Navy, 120 brasses, soit 219,5 mètres. “…

Terme que l’on pourrait remettre ainsi au goût du jour pour illustrer en français cette tendance “Nethoods” qui fédère toutes les initiatives de câblages urbains ; et notamment, les immeubles et leurs réseau intranet privés.

Le vocable Nethoods est axé sur le micro-local (vraiment micro) et le communautaire ; peut-être peut-on le prendre comme un sous ensemble de la ville augmentée… Le Nethoods étant plus singulièrement basé sur les interrelations entre les individus d’un même quartier, d’un même immeuble et l’INTRANET de la chose.

Le concept de Nethoods n’est pas nouveau ; il a été proposé dès 2003 par Trendwatching, une société de prospective mondiale basée au Pays Bas.

Au delà des presque traditionnels discours sur l’opportunité de désenclavement, de démocratisation de l’accès aux ressources numériques, et du lien social, l’approche marketing de Trendwatching évoque à la ménagère de moins de 50 ans le côté “premium” et hyper-affinitaire de la chose ; l’hyper proximité induit-elle une meilleure connaissance (la ménagère et le libraire ? La ménagère et sa boutique de chaussures ?etc…), une plus grande fidélité, un droit à de plus grand privilège lorsqu’il s’agira de parler de services locaux ?

Ainsi, la salle de gym recommandée par … 2 avis sur l’intranet de mon immeuble qui en fait la promotion ce mois, aurait-elle plus de chance de susciter mon abonnement que les recommandations de 120 personnes sur un site web “glocal” des bons plans en ville (ou un portail thématique sur les salles de sport en France…) ?

Voyez l’exemple ici de liftAt, site et société lancée en mars 2007 aux US et qui propose une solution clef en main aux promoteurs immobiliers pour câbler et intranétiser leurs immeubles : pas seulement pour en venter la conception, prix, et possibilités locatives, mais aussi pour permettre à ses habitants de partager des tranches de vies digitales , connaître les news locales, profiter des promos du commerçant du coin.

Et bien sûr en France “ma-résidence.fr”, une jolie initiative récemment agrée par l’Association du logement Numérique Citoyen, avec quelques 11 autres partenaires dont des agences immobilières, fournisseurs d’énergies, sites fournisseurs de contenus de services locaux…L’approche globale de maresidence adresse donc le grand public, les institutions (mairies), les bailleurs, les syndics de copropriété, en leur mettant à disposition des outils de publication et de gestion d’alertes en fonction des types d’événements à suivre. Informations de proximité et informations relatives à la gestion de a résidence, pour reprendre les termes du site.

Certains territoires de service de Ma-résidence sont d’ailleurs proches de sites web existant (services à la personne, affinitaires , bons plans de proximité, …), en ce sens proches des Aladom, Voisinéo, justacoté…etc, – J’ai oublié LESPRIXDUCOIN.COM ;-) …et autres site à contenu local.

Partenariats ? Concurrence directe ?

En fin de compte, y aurait-il dans le “intranet inside” des immeubles, la même histoire que celle des opérateurs de tuyaux (Telco..) ; une fois le contenant ou le tuyau fixé (ou le marché arrivé à maturité), on rajoute du service de contenu. Un peu plus proche de la connaissance de l’utilisateur-usager-votant-concitoyen-consommateur, le bouquet de services dans le câble de l’immeuble me fait immanquablement penser à Orange qui lance ses propres chaînes…Les tuyaux convergent.

Et toujours la même question, cette fois pour les 2 parties :

Je suis commerçant ; je me référence où : Les pages jaunes ? Le 118-2128 ? Voisinéo ? Lesprixducoin ? Marésidence ? Justacoté ? etc…Agrégation possible ?

Je suis ménagère et j’ai besoin de faire garder mes enfants ….je pose la question à qui /et par quel canal : voisin par intranet ? Voisin par tocage à la porte, voisin par internet, voisin par la concierge ?

Prise de tête à venir pour la ménagère : arbitrage du canal de confiance et dépollution du bruit autour de l’information…vastes coup de plumeaux en vue!

4 Commentaires

  1. Feingold
    29 May 2008 à 13:11

    Bonjour,
    en tant que fondateur de Ma-residence.fr, ce billet m’est parvenu et je tiens à vous en féliciter pour sa teneur particulièrement prospective et informée, au contraire parfois de ce qui peut circuler sur le web.
    Pour un commentaire plus complet, je laisse d’abord d’autres lecteurs participer…
    Amicalement,
    Gilles Feingold

  2. Guillaume
    30 May 2008 à 10:54

    Merci aussi de nous avoir cité.
    Nous avons choisi pour aladom de nous positionner exclusivement sur les services à la personne afin d’avoir une offre conséquente.
    Cependant, nous cherchons des partenaires auprès desquels nous pourrions diffuser notre contenu. Nous sommes en mesure de donner les intervenants (garde d’enfant, ménage, jardinage…) pour un lieu donné.

  3. Hubert Guillaud
    30 May 2008 à 13:46

    Je suis assez d’accord sur la double limite de fin de billet. Ou se promouvoir et ou chercher ? C’est certainement en interrogeant ces deux questions qu’on trouvera les bonnes réponses.

    En attendant, Mme Michu, comme les autres, ne va pas plus loin que son moteur traditionnel pour chercher (celui de son FAI ou de sa page d’accueil). Ca limite sensiblement les lieux de promotion, non ? Demain, elle le fera peut-être aussi dans le réseau social qu’elle utilise… Reste à savoir si celui-ci sera global ou local (ou les 2) ?

  4. venus
    1 June 2008 à 10:13

    @Hubert :
    Sans doute Mme Michu en reste-elle à son FAI.Mrs Michu (Junior, donc), si j’en crois certaines dernières observations US (faites par Comscore pour les Yellow Pages ..donc application au modèle français à prendre avec es pincettes, cela va sans dire)semble avoir la requête sur son FAI plus efficace et plus géolocalisée qu’auparavant ; elle passerait ainsi de 2 mots à cles à 3 ou 4…et rajouterai d eplus en plus un zip code ou un nom de ville (facile à dire pour promouvoir les IYP mais il doit y avoir une part de tendance plus ou moins lourde là dedans ?)..il n’en reste pas moins que derrière, le pb reste entier ; où se promouvoir quand on est un site géolocalisé; donc la visibilité par de plus en plus de partenariats (petit billet à venir sur les IYP – pages jaunes !). On en est sans doute pas encore là en France mais le besoin d’agrégation me taraude ou du moins taraude la ménagère tant cela risque de devenir comme les réseaux sociaux : bcp de bruit et cela reste un peu nébuleux (du moins pour moi!) dans leur utilisation et la qualification à opérer dessus : tel réseau plutôt pour le boulot, tel réseau plutôt amical, et telle personne sur tel réseau n’est en fait pas un “ami” donc je ne lui envoie pas cela, par contre telle autre si , donc je lui passe cette info de shopping..; Mrs Junior sera sans doute plus à l’aise, mais j’imagine qu’un peu de simplification dans ses usages (cela passe doit sans doute passer par de l’inter-opérabilité des fameux réseaux ?)aidera fortement l’humble ménagère.

Laisser un commentaire

Connexion OpenID

Connexion Standard

Options:

Taille

Couleurs